Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Nationale

Yasser AYOUBI

 Moroccan EO Sat1 sera mis en orbite le 8 novembre
Le Maroc lance son premier satellite d’observation militaire
 Agitation en Algérie
La préparation du lancement de Morocco EO Sat1
La préparation du lancement de Morocco EO Sat1
Le Maroc s'apprête à lancer son premier satellite d'observation militaire et sa mise en orbite sera effectuée le 8 novembre prochain depuis la base spatiale de Kourou, en Guyane française.
Selon le quotidien espagnol El Pais qui est à l’origine de l’information, relayé par de nombreux médias européens, maghrébins et africains, ce premier satellite baptisé Moroccan EO Sat1, qui sera lancé à l'aide d'une fusée Vega d'Arianespace, est l’oeuvre de l'entreprise française Thales Alenia Space, avec Airbus Defence and Space. Le Maroc deviendra ainsi le troisième pays d'Afrique, après l'Egypte et l'Afrique du Sud, à avoir son propre satellite d'observation. Le contrat avait été signé en toute discrétion en avril 2013 lors de la visite de l'ancien président français François Hollande à Rabat. Le montant du contrat des deux satellites s'élève à 500 millions d'euros selon le quotidien français La Tribune, une somme confirmée par le HuffPost Maroc. Les deux satellites permettent de prendre des images du territoire à très haute résolution et sont capables de prendre quotidiennement 500 images et de les envoyer à la station au sol toutes les six heures.
Le lancement par le Maroc d’un satellite de renseignement militaire vise à renforcer les dispositifs mis en place par le Royaume pour lutter contre le terrorisme, l’immigration clandestine, le trafic de contrebande, ainsi que la piraterie dans le Golfe de Guinée, croient savoir deux experts internationaux interrogés par l’agence Anadole relayée par Al Ahdath Al Maghribia. Ces experts dans les affaires sécuritaires et militaires, Abderrahmane Mekkaoui et Mohamed Akdid, estiment que le Maroc n’est pas le seul concerné par ces problématiques qui inquiètent tous les pays d’Afrique du Nord qui devraient donc en profiter, ainsi que que les autres pays africains sachant que la piraterie maritime est devenue un véritable fléau pour le continent. L’Europe n’est pas en reste puisque le vieux continent souffre également de l’immigration clandestine et, surtout, de la menace terroriste. C’est pourquoi ce satellite est un gage de sécurité non seulement pour le Maroc, mais aussi pous ses voisins africains et européens.
Cependant, et comme il faut s’y attendre à chaque fois que le Maroc avance dans n’importe quel domaine, à fortiori dans le domaine militaitre, la réaction de l’Algérie ne se fait jamais attendre et elle est toujours fébrile. Ainsi, dès que l’information a circulé, l’Algérie a mis en état d’alerte tous ses systèmes de contrôle et de défense.
Les services sécuritaires algériens ont, en effet, répliqué à l’initiative marocaine en renforçant leur dispositif de surveillance électronique. Des radars mobiles et fixes, des caméras infrarouges et des moyens aériens ont été déployés tout au long des frontières avec le Maroc. Ce dispositif renforce le projet de construction d’un mur également doté de capteurs électroniques et d’autres technologies hautement sophistiquées.
Le 360.ma rapporte par ailleurs, se basant sur des écrits de presse, que l’Etat major des armées algériennes a mis en place une commission des télécommunications et des technologies de l’Information, composée de hauts gradés militaires et de responsables du ministère de l’Intérieur, pour superviser le dispositif de surveillance électronique.
Ces mesures dont l’utilité est sujette à caution, paraîssent être plus un coup de com pour rassurer les troupes sur une supposée capacité algérienne à contrer les avancées marocaines, militaires, sécuritaires et autres. 

Yasser AYOUBI
1/11/2017
Lu 9743 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
   
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 L’Istiqlal retrouve progressivement ses marques et son aura au lendemain de son 17ème congrès général
 Nizar Baraka : « L'audience royale, une véritable impulsion pour notre rôle en tant qu’acteur principal dans la réhabilitation de la vie politique»
 Mobilisation permanente pour la consolidation et la préservation des constantes fédératrices de la nation marocaine
 Le Maroc lance son premier satellite d’observation militaire
 SAR la Princesse Lalla Meryem représente SM le Roi
 Les objets connectés, une sérieuse menace pour les entreprises marocaines
 Le Maroc 69ème sur 190 pays, en tête des pays d’Afrique du Nord
 Sinistre centenaire
 Convention pour le renforcement de la coopération parlementaire
 Fluctuations harmonieuses du pays du matin calme


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems