Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Energies renouvelables: Des chantiers clés pour la réalisation du développement durable ...      Mauritanie-Maroc: Une dynamique renouvelée ...  
   
 
        Nationale

Par Mohamed BENCHRIFE*

 
Mauritanie-Maroc: Une dynamique renouvelée
 
Les relations entre la Mauritanie et le Maroc ont enregistré, en 2015, une dynamique renouvelée, à la faveur de l’intérêt porté par les deux pays au renforcement et à la pérennisation des liens de coopération dans tous les domaines.
Les rapports entre les deux pays voisins ont été, de tout temps, marqués du sceau de l’excellence et de l’entente, tirant leurs racines dans l’histoire ancestrale commune et puisant leur force dans la volonté, d’un côté comme de l’autre, de les inscrire dans la continuité.
Durant l’année qui s’achève, il a été constaté une intensification des visites des responsables des deux pays tant dans un cadre bilatéral que multilatéral, en plus de l’élévation de la cadence des rencontres entre opérateurs économiques et la hausse des investissements marocains.
Il y a quelques semaines, sur hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR), une délégation
officielle des FAR a participé, à Nouadhibou, aux festivités commémorant le 55ème anniversaire de l'indépendance de la République islamique de Mauritanie.
Cette délégation était composée d'officiers supérieurs représentant l'Etat major général des Forces Armées Royales et d'un détachement d'infanterie parachutiste qui a participé au défilé militaire organisé à cette occasion.
 La présence marocaine au plus grand défilé de l’histoire du pays a laissé des échos très favorables dans les milieux officiels, populaires et médiatiques.
En économie, les deux parties œuvrent à optimiser les opportunités et à ouvrir de nouveaux horizons devant les opérateurs privés notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’irrigation, de l’alimentation et des BTP, entre autres.
Parmi les grands projets réalisés ou en cours, il y a lieu de citer le complexe industriel de transformation et de valorisation des espèces pélagiques dans la zone franche de Nouadhibou pour un coût de 28 millions de dollars, ainsi que le grand complexe avicole de Nouakchott (35 millions de dollars), fruit d’un partenariat maroco-mauritanien entre les secteurs public et privé.
Outre l’arrivée d’Akwa Group Afriquia dans le secteur du gaz butane, le groupe Plastima, spécialisé dans la transformation et la commercialisation de produits en matériaux plastiques, a poursuivi son engagement dans la promotion des secteurs de l'eau, de l'assainissement et de l'irrigation en Mauritanie.
Implantée dans ce pays maghrébin depuis 2010, la société marocaine, filiale du Groupe Sekkat, contribue actuellement à la réalisation de projets dans 150 localités mauritaniennes, aux côtés d'entreprises chinoises, russes, françaises et égyptiennes.
Dans le transport aérien, Royal Air Maroc et Mauritania Airlines ont conclu, en juin dernier, un accord d'interligne qui permet à la RAM d'augmenter le nombre de ses fréquences sur la ligne Casablanca-Nouakchott de cinq à six vols hebdomadaires.
Il permet également aux détenteurs des billets de chacune des deux compagnies d'utiliser les avions des deux transporteurs, outre le renforcement de la collaboration entre les deux compagnies dans les domaines technique, administratif et de la formation.
Une feuille de route pour dynamiser des relations bilatérales
Dans les télécommunications, Mauritel, filiale de Maroc Telecom, a renouvelé sa licence d’exploitation (2G) pour une période de 10 ans, jusqu’en 2025. Mauritel est leader en Mauritanie avec 2,19 millions d’abonnés sur l’ensemble du territoire mauritanien, permettant à 90 pc de la population d’avoir accès aux services des téléphonies mobile, fixe et Internet.
Accompagnant la dynamique du sport local, Mauritel a renouvelé son contrat de partenariat avec la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), consistant en un apport financier de 320 millions ouguiyas (1 million de dollars environ) sur quatre ans.
Dans le secteur financier, Attijari Bank Mauritanie (ABM), filiale d’Attijariwafa bank, a affiché une volonté implacable de soutenir activement la dynamique économique dans ce pays maghrébin.
ABM, dont le réseau s’élève désormais à 18 agences, a signé, en octobre dernier, une convention de partenariat avec le Comité Charia mauritanien (finance islamique), dans le cadre de la diversification des produits de la banque et de la satisfaction de la demande d’une large clientèle en matière de commercialisation de produits islamiques validés par le Comité qui englobe d’éminents érudits.
S’agissant de la coopération dans le domaine des ressources humaines, l’enseignement supérieur demeure l’un des piliers des échanges en la matière, puisque le nombre des étudiants mauritaniens inscrits dans divers universités et instituts a atteint 1.126 en 2013/2014 pour 300 bourses d’études supérieures, outre les jeunes poursuivant des cursus dans les établissements privés dans le Royaume.
Un bon nombre de cadres supérieurs mauritaniens et de fonctionnaires ont bénéficié de sessions de formation au Maroc, dans le cadre de la mise à niveau des ressources humaines de l’administration mauritanienne.
En concrétisation des liens de fraternité entre les deux peuples, des équipes médicales marocaines pluridisciplinaires ont fourni des prestations gracieuses à des démunis et aux cas urgents, essentiellement en cardiologie et vaisseaux sanguins.
La culture n’a pas été en reste, puisque le Centre culturel marocain de Nouakchott a initié un nombre conséquent d’activités ou pris part aux manifestations organisées par des parties mauritaniennes, au vu du rôle de la culture comme passerelle entre les peuples et les sociétés.
De part et d’autre, on est conscient que malgré les efforts déployés, la coopération bilatérale ne s’est pas hissée à la hauteur des aspirations des deux peuples et ne traduit pas la valeur des opportunités offertes.
Les responsables des deux pays aspirent à ce que la prochaine haute commission mixte, prévue au Maroc, aboutisse à une Feuille de route pour constituer un tournant dans la dynamisation des relations bilatérales.
28/12/2015
Lu 5357 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


RCA : Election présidentielle: Les regrets de Noureddine Adam
David Douche :: Comédien français

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
 
Gaza « dégazée » ou la fin de la bande
Hafid Fassi Fihri
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Education relative à l’environnement : Effet de mode ou nécessité ?
 Transport public urbain: 40 contrats en cours, CA de 1,8 Milliard de DH et effectif de 12.950 personnes
 Contrats public-privé: Mot d’ordre : Partage des risques et services publics
 Dialogue compétitif: Identifier les solutions répondant aux besoins
 Préférence pour l’entreprise nationale: Le montant des offres des entreprises étrangères majoré de 15%
 Eau, électricité et assainissement: Ce que prévoient les contrats de gestion déléguée
 Eau, électricité et assainissement: Nouvelles hausses des tarifs en janvier 2016 et 2017
 Collecte des déchets et nettoiement : 4 groupes détiennent 76% du marché
 Les futurs contrats avec le privé prévoient une compensation au kilomètre
 Programme fonctionnel en termes de besoins et d’objectifs


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems