Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Chambre des Représentants / Vigoureuse condamnation des attentats contre la France, la Russie, l’Egypte et le Liban...      Couverture des élections communales et régionales dans les médias audiovisuels / 45% pour la majorité et 35% pour l’opposition...      Prix d’Architecture espagnole internationale 2015 / Le Schéma directeur d’aménagement du Grand Agadir primé...      Un club, une identité / L’Olympique Club de Khouribga ...  
   
 
        Sport

Saïd B. Cherki

 
Football / L’Histoire du FUS avec la Coupe du Trône
 
Si depuis sa création le 10 avril 1946, le FUS n’a pu décrocher le titre du championnat du Maroc, par contre, par six fois, il brandit la Coupe du Trône (1967, 1973, 1976, 1995, 2010 & 2014), pour se positionner au quatrième rang sur le tableau d’honneur de la plus prestigieuse compétition nationale, après l’AS.FAR 11 fois (1959, 71, 84, 85, 86, 99, 2003, 2004, 2007, 2008 & 2009), le WAC 9 fois (1970, 78, 79, 81, 89, 94, 97, 98 & 2001, et le RCA 7 fois (1974, 77, 82, 96, 2002, 2005 & 2012).
L’Histoire du FUS avec la Coupe du Trône commence en 1960, l’année ou il va atteindre la finale, et ce, après avoir éliminé en huitième de finale l’AS.FAR tenant du trophée, un match qui s’est joué à Rabat au stade du FUS (1-1) en présence de feu Hassan II alors Prince Hériter et feu le Prince Moulay Abdallah. Pour mémoire, le match s’est terminé dans la confusion entre les joueurs des deux équipes d’où sa délocalisation à la ville d’Oujda. (3-0) pour le FUS, les buts inscrits par Gharbaoui 32ème minute, Tounsi 59ème minutes & Lacombe 77ème minute. En quart de finale, le FUS va éliminer la formation de Takkadoum (2-1) et en demi-finale le RCA (3-2), pour retrouver le 24 avril 1960, au stade d’honneur en finale le MCO, premier club à voir brandi la Coupe du Trône en 1957, sous la présidence du Roi feu Mohammed V et le Roi feu Hussein de Jordanie. Le FUS va perdre 1 à 0, après que Alami ait raté un pénalty devant la cage du MCO avec un certain Dey dans les buts. Il faut attendre l’année 1967, pour voir le FUS retrouver le plateau final, avec comme chef de file et capitaine Hassan Akesbi, et ce, après avoir battu en 1/8 de finales le DHJ (2-0), en 1/4 de finale le HUSA (1-0) et le RAC en demi-finale (3-2) avec dans les rangs du club casablancais un certain Abella Mendoza. Une finale qui va se jouer pour la première fois en nocturne. Ce soir, les faveurs du pronostic ne plaidaient guère en faveur des Fussistes, puisque en face, ils avaient la redoutable équipe de la Renaissance de Settat, avec les Gabari, Bel Foul, Slimani, Mâati, Ghiadi, Ain Hayat, Alaoui, et bien d’autres noms de l’époque qui faisaient trembler plus d’un sur leur chemin, mais c’est mal connaitre ce soir le FUS, qui va damer le pion à la Renaissance de Settat, après les réalisations de Amari 37ème minute et Laârousi 67ème minute. En 1973, le FUS retrouve pour la troisième fois le plateau final, et ce, après éliminé tour à tour, l’OCE (2-0), le DHJ (1-0) et l’USK en demi finale (3-2) pour jouer en finale les Zemmouris de l’Ithiad qui va se solder sur le score de 3-2, buts de Blinda (36ème & 61ème minutes) et Sghir (71ème minute) pour l’IZK, Bouzbouz (51ème minute) & Hattab (80ème minute), en 1976, à Tanger, en finale au parfum du derby du Gharb, le FUS son chemin va se croiser avec le KAC. Une finale qui va se jouer sur un coup de génie de Khalid Labeid qui inscrit l’unique but de la partie à la 56ème minute au grand dam des Hallalas qui comptaient rééditer l’exploit de 1961 après avoir battu le WAC en finale (1-0). Après le coup du sifflet final, Khalid Maghraoui franchi les marches de la tribune d’honneur du stade Marchane de Tanger pour soulever pour la troisième fois la Coupe du Trône pour le compte du FUS. Et puis c’est la traversée du désert, puisqu’il faut attendre 1995, pour que le FUS soit de la fête finale, après avoir éliminé tour à tour en le RCA en 1/8 (5-1), en 1/4 le Rachad Bernoussi (2-1) et 1/2 la RBM (2-1), pour défier une formation phosphatine de Khouribga, qui atteint pour la première fois de son Histoire une finale de Coupe du Trône, le FUS va remporter la donne (2-0) buts de Vassilli (67ème minute) & Hammou (81ème minute), pour voir le capitaine du FUS Tamoud brandir sous les yeux du Roi Mohammed VI alors Prince Héritier, pour la cinquième fois dans l’Histoire du club R’Bati. L’histoire va se répéter en 2010, face au représentant de la capitale spirituelle, le MAS, et ce, après un parcours difficile, puisque le FUS est passé tout près de l’élimination en 1/4 de finale face au Chabab de Mohammedia (0-0) après le temps réglementaire (5-4) aux tirs au but, autant dire en finale face à une équipe du MAS qui n’a lâcher le gain de la finale que difficilement (2-1), buts Bekkali (35ème minute) & Fatihi (49ème minute) le MAS va réduire le score à la 58ème minute de jeu par Belaâmri.
Ironie du sort, chaque fois que le FUS passe en finale, il ne manque pas de croiser le Difâa Hassani d’El Jadida. La saison dernière, aussi, le FUS, cette fois-ci en demi finale aura le DHJ (2-2) à El Jadida et (1-1) à Rabat, le FUS passe en finale à la faveur du but marqué à l’extérieur, alors en 1/8 le FUS battu le Youssoufia de Berrechid ( 0-0) à l’aller et (3-2) au match retour, en 1/4 de finale l’OCS (1-0) à Rabat et (0-0) à Safi, en finale, une fois encore le FUS va être au rendez-vous face à une ambitieuse formation de la Renaissance de Berkane, mais le FUS était plus grand, après que Mohamed Nahiri et Mourad Batna aient tiré par deux fois à 43ème minute et la 49ème minute de jeu, le tapis sous les pieds des Berkanais, pour voir le capitaine du FUS Mohamed Chihani recevoir des mains du Prince Héritier Moulay Al Hassan la prestigieuse Coupe du Trône pour la sixième fois dans l’Histoire du club de Rabat. Une joie que le FUS compte revivre pour la 7ème fois de son Histoire le 18 novembre au grand stade de Tanger, mais cela ne sera pas une mince affaire face aux Phosphatiers de Khouribga, qui affichent depuis la saison dernière un parcours positif, avec à la clé un titre de vice-champion du Maroc derrière le WAC. Pour la finale, du 18 novembre 2015, le FUS a éliminé en 1/16 de finales le Mouloudia de Dakkhla (0-5) au match aller et forfait du Mouloudia à Rabat, en 1/8 de finales le DHJ (1-1) à El Jadida et (0-0) à Rabat, en ¼ de finales le KAC (1-0) à l’aller et (0-1) au retour, le FUS passe aux tirs au but (9-8) en 1/2 finales le RCA (3-1) à Casablanca et (2-0) à Rabat, alors que l’OCK, s’est défait du la formation d’Ait Melloul (1-1) et (0-0) en 1/16, en 1/8 de finales de R.Bernoussi (3-0) et (0-0), en 1/4de finales de l’IRT (1-1) à Khouribga et (2-1) à Tanger, et en 1/2 finales le Chabab de Khenifra (0-1) a l’aller et (3-1) au match retour. L’OCK, un plateau qui se répète pour la deuxième fois en finale pour les Fussistes. Alors comment va s’y prendre l’entraineur du FUS  Walid Regragui ?

Les entraîneurs ayant remportés la Coupe du Trône avec le FUS :
1967 : Joe Vegas
1973 : Ahmed Jebrane
1976 : Ahmed Jebrane
1995 : Philippe Troussier
2010 : Hocine Ammouta
2014 : Walid Regragui
Les capitaines du FUS ayant brandi la Coupe du Trône
1967 : Hassan Akesbi
1973 : Mohamed Arouba
1976 : Khalid Maghraoui
1995 : Mohamed Rochdi Tamoud
2010 : Hammouda Ben Chrifa
2014 : Mohamed Chihani.


17/11/2015
Lu 1584 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Lahbib M’Seffer à Bab Rouah / L’inclassable poète de la toile

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Un évènement en commémore un autre
Si le 6 novembre 1975, jour de la glorieuse Marche Verte, est une journée inoubliable dans l'Histoir
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
   
   
  Chronique
 
Les services de sécurité marocains sur le pied de guerre / Mesures préventives pour parer à toute menace terroriste

A. NAJI

Arafat, enquête sans poursuites judiciaires
Hafid Fassi Fihri

Da’ech commet un carnage au cœur de Paris : L’attaque terroriste la plus meurtrière en Europe depuis les attentats de Madrid : Large élan de solidarité avec la France et son peuple meurtris

Ahmed NAJI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Les services de sécurité marocains sur le pied de guerre / Mesures préventives pour parer à toute menace terroriste
 Pour différents crimes et délits: Plus de 39.000 personnes arrêtées en octobre
 MEDays 2015 / Des recommandations pour promouvoir l’émergence africaine
 Festival international “Cinéma et migrations” d’Agadir: Le film belge “Image” remporte le Grand Prix
 Dans son rapport d’activité au titre de l’année 2014 : L’Institution du Médiateur du Royaume veut donner une portée plus tangible à l’esprit de la médiation institutionnelle
 Entretien avec Nicolas Hulot, Envoyé spécial du Président Hollande pour la protection de la Planète : Enrayer le dérèglement climatique ne passe pas uniquement par la baisse des émissions de gaz à effet de serre !
 Les provinces du Sud sous la loupe du HCP : Urbanisation record, émergence économique et capital humain à valoriser
 Da’ech commet un carnage au cœur de Paris : L’attaque terroriste la plus meurtrière en Europe depuis les attentats de Madrid : Large élan de solidarité avec la France et son peuple meurtris
 Manuel Valls : La conférence mondiale sur le climat se tiendra en son temps
 Tourisme : Salon WTM Londres 2015: Le Maroc sort de la zone rouge: La sécurité, principale préoccupation des touristes britanniques


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems