Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Nationale

A. C.

  67% des enfants au travail issus du milieu d’exploitants agricoles
Un rapport accablant du Haut Commissariat au Plan : 69.000 enfants âgés de 7 à 14 ans travaillent au lieu d’être à l’école !
 
Le HCP vient de rendre publique un rapport accablant sur le phénomène du travail des enfants au Maroc. Il en ressort que le travail des enfants âgés de 7 à moins de 15 ans a concerné, en 2014, 69.000 enfants. Ce qui représente 1,5% de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge après avoir était de 9,7% en 1999. Selon le Haut Commissariat au Plan, ce phénomène reste en particulier récurrent dans le monde rural où, en 2014, résidaient 90% des enfants au travail. C’est ainsi que, par rapport à l’ensemble des enfants de la même tranche d’âge, ce phénomène concernait 3% ou 62.000 en milieu rural contre 0,3% ou 7.000 en milieu urbain. En 1999, poursuit le HCP dans un rapport sur l’évolution et les caractéristiques du travail des enfants, rendu publique à l’occasion hier, ces données étaient respectivement de 16,2% et 452.000 en milieu rural contre 65.000 et 2,5% en milieu urbain. Par ailleurs, le travail des enfants reste à 60,1% masculin, une proportion qui varie de 56,7% en milieu rural à 90,1% en milieu urbain.
Au cours des cinq dernières années, plus de 70% des enfants au travail était concentré dans quatre régions du Royaume. Celle de Doukkala Abda abritait, à elle seule, plus du quart. En 2014, la contribution de ces régions dans le travail des enfants était de 25,6% à Doukkala-Abda; de 14,8% à Marrakech-Tensift-Al Haouz; de 11,8% à Chaouia-Ouardigha et 11,2% au niveau de la région d’El Gharb-Chrarda- Beni Hssen.
Par niveau d’instruction, 76,8% des enfants au travail n’ont pas de diplôme, 26% pas de niveau scolaire, 24,2% parmi ceux âgés de 10 à 14 ans sont analphabètes alors que 35% travaillaient parallèlement à leur scolarité.


Afin d’expliquer la non fréquentation ou l’abandon de l’école au profit du travail, pour les 65% des enfants qui n’étaient pas scolarisés en 2014, les raisons invoquées par les intéressés sont pour :
34,1%, le fait que l’enfant n’accorde aucun intérêt aux études ;
23,1%, la non disponibilité d’établissement d’enseignement général dans le lieu de résidence, l’inaccessibilité, les difficultés géographiques ou climatiques ;
13,8%, l’absence de moyens financiers pour couvrir les coûts liés à la scolarité ;
7,5%, l’obligation d’aider le ménage dans ses activités professionnelles.

Un fléau concentré dans certaines activités économiques
Le HCP souligne, par ailleurs, que le travail des enfants reste concentré dans certains secteurs économiques. Ainsi, en milieu rural, ils sont 90,2% à travailler dans l’"agriculture, forêt et pêche". En zones urbaines, les "services", avec 58,1%, et l’"industrie y compris l’artisanat", avec 26,8%, sont les principaux secteurs employeurs des enfants.
Selon le statut dans l’emploi, plus de 9 enfants actifs occupés sur 10 en milieu rural travaillaient en tant qu’aides familiales. En milieu urbain, 47,4% sont des apprentis, 30,9% travaillaient en tant qu’aides familiales, 17,5% sont des salariés et en tant qu’indépendant 4,2%.
En termes de nombre d’heures d’emploi, les enfants travaillent en moyenne 32 heures par semaine, soit 14 heures en moins relativement aux personnes âgées de 15 ans et plus. Cet écart est d’environ 11 heures en milieu rural (30 contre 41 heures) alors qu’il n’est que de 5 heures en milieu urbain (45 contre 50 heures).
Autre point soulevé par le HCP concerne le cadre familial des enfants au travail.
En 2014, le Maroc a comptabilisé 59.477 ménages dont au moins un enfant au travail, ce qui correspond à 0,8% de l'ensemble des ménages marocains, 53.441 résident en milieu rural et 6.036 en milieu urbain. Cette proportion passe de 0,2% pour les ménages de trois personnes à 2,3% parmi les ménages de 6 personnes et plus.
Parmi les ménages dont le chef dispose d’un niveau d’instruction supérieur, cette proportion est quasi nulle et s’établit à 1,2% parmi ceux dont le chef n’a aucun niveau d’instruction.
Selon le type d'activité du chef de ménage, cette proportion passe de 0,2% pour ceux qui sont inactifs à 0,3% pour les chômeurs pour atteindre 1,1% pour les actifs occupés.
Le HCP conclut que 67% des enfants au travail sont issus du milieu d’exploitants agricoles, 13% du milieu des ouvriers et des manœuvres, 11,8% du milieu des employés, commerçants et intermédiaires commerciaux, conducteurs d’installations et de machines et des artisans et ouvriers qualifiés et 1,2% du milieu des cadres supérieurs et membres des professions libérales et des cadres moyens.

20/6/2015
Lu 8907 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Immaturité et rendement stérile
Au mois de février 2018, les partis de la coalition gouvernementale signaient une « charte de la maj
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Marina Bouregreg, 11 ans et tous ses dons

Bouteina BENNANI
 
   
  Chronique
 
Pourparlers de Genève : Le fourbe reprend du service
Jamal HAJJAM

Souriez, le gouvernement vous protège !
Jamal HAJJAM

Convoitises israélo-américaines sur le pétrole du Golan
Larbi BILAM
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Prions
 Immaturité et rendement stérile
 Héritages de Khatibi
 Taux directeur maintenu à 2,25%
 Le gouvernement appelé à se départir de sa politique de paupérisation
 Convoitises israélo-américaines sur le pétrole du Golan
 10,6% de femmes âgées de 15 à 49 ans sont infertiles
 Les prix à la pompe poursuivent leur trend haussier
 Attaques célèbres de mosquées
 Les lieux de culte musulmans en ligne de mire


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems