Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Femme
 
Une experte marocaine nommée membre du groupe de travail de l’ONU
 
Le Conseil des droits de l’Homme (CDH) a approuvé, lors d’une réunion jeudi à Genève, la nomination de l’experte et militante marocaine des droits de l’Homme, Houria Esslami, en tant que membre du Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires (GTDFI).
Cette réunion du CDH a été consacrée à l’approbation de la liste des nouveaux titulaires de mandats au titre des procédures spéciales, un mécanisme du CDH chargé du suivi de la situation spécifique d’un pays ou de questions thématiques dans le monde. La liste a été soumise aux 47 membres du conseil par son président, l’ambassadeur du Gabon auprès de l’ONU, Baudelaire Ndong Ella, à l’issue d’une série de consultations prenant en considération le profil des candidats, la représentation géographique et l’équilibre hommes-femmes.
Mme Houria Esslami, née en 1968 à Oujda, compte à son actif une quinzaine d’années d’expérience dans le domaine de défense des droits humains, avec une expertise en matière de disparitions forcées.
Un des fondateurs du bureau du Forum pour la vérité et la justice, l’experte marocaine a exercé pendant deux ans en tant que directrice exécutive de la Fondation Driss Benzekri pour les droits humains et la démocratie. Elle est également membre fondateur de la Fédération euro-méditerranéenne contre la disparition forcée et de la Coalition internationale contre les disparitions forcées. Nommée membre du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) en octobre 2011, elle a assuré la coordination du groupe de travail chargé des relations internationales, des partenariats et de la coopération au sein de cette institution.
Houria Esslami participe régulièrement en cette qualité aux sessions du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et représente le CNDH aux différents réseaux des institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) et autres mécanismes régionaux et internationaux des droits humains, dont le Comité international de coordination des INDH et le réseau africain regroupant ces institutions.
Créé en février 1980, le groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires a pour mandat d’aider les familles des personnes disparues à découvrir ce qui est arrivé aux victimes et l’endroit où elles se trouvent.
A cet effet, le GTDFI reçoit et examine des communications faisant état de disparitions émanant des familles des personnes disparues ou d’organisations de défense des droits de l’Homme et transmet les cas individuels aux gouvernements concernés pour enquête dont il assure le suivi.
10/5/2014
Lu 10220 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Allal El Fassi et l’intégrité territoriale: L’homme qui avait vu juste pour le Sahara
Allal El Fassi et la pensée islamique : « La principale caractéristique de l’Islam est son aptitude permanente à l’évolution progressiste »
Sachez discerner entre sucre et sucre
Une experte marocaine nommée membre du groupe de travail de l’ONU

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
L'homme de tous les combats
L’homme de tous les combats. Le titre choisi pour ce spécial Allal El Fassi à l'occasion du 40ème an
Par Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Mémoires d’un rescapé de Tazmamart : «Le train fou»

Propos recueillis par Saïd AFOULOUS
 
   
  Chronique
   
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Allal El Fassi et l’intégrité territoriale: L’homme qui avait vu juste pour le Sahara
 Allal El Fassi et la pensée islamique : « La principale caractéristique de l’Islam est son aptitude permanente à l’évolution progressiste »
 Mémoires d’un rescapé de Tazmamart : «Le train fou»
 PROFIL ARTISTIQUE : Khalid Tounsi, ou une leçon d’autodidactie
 Le calendrier de l’année scolaire 2014-2015
 El Jadida : Institut Français, une institution dont les prestations ne cessent de se dégrader. Et pour cause !  
 L'homme de tous les combats
 Chine-Afrique: Le dragon se réveille à grand pas
 « Dak’Art 2014 » : participation distinguée du Maroc
 Tindouf a son Bouâzizi et la mafia du Polisario son insurrection


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems