Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Mawazine 2014 : La musique marocaine à l’honneur ...  
   
 
        Femme

ALALI SAID

 
Solidarité familiale : Prise en charges des enfants abandonnés, Renforcement de garanties et minimisation de contraintes
 
La loi 15-01, relative à la prise en charge des enfants abandonnés (la kafala), continue de susciter un débat au sein de la société civile. De nombreuses voix interpellent le législateur à refondre la dite loi ; pour lever toute confusion et simplifier les procédures.
Dans cette lancée, la Cour de Cassation a organisé jeudi dernier à Rabat une table ronde autour du thème « la prise en charges des enfants abandonnés : renforcement des garanties à la minimisation des contraintes ». Magistrats, avocats, acteurs civils, ex-pensionnaires des orphelinats et responsables des orphelinats ont pu apporter leurs témoignages et leurs expériences.
Ainsi, pour les magistrats et les juristes, cette loi ne fait que garantir les droits de l’enfant, ces derniers estiment que le juge de tutelle remplit sa fonction en s’assurant que le «kafil» s’engage, non seulement à prendre en charge la protection, l’éducation et l’entretien d’un enfant abandonné, mais aussi à veiller à la protection de l’identité de cet enfant et les valeurs qui constituent cette identité, ainsi que d’assurer la sécurité de l’enfant. Seulement, la simplification des procédures, la coordination entre les intervenants dans la procédure d’attribution de la kafala est nécessaire.
Pour les associations qui dénoncent le phénomène des enfants abandonnés, les dispositions de cette loi alourdit les procédures de la “kafala”; ce qui n’est pas dans l’intérêt des enfants.
« Nous n’avons pas assez de centres pouvant accueillir dans de bonnes conditions ces enfants » lance la représentante d’une association, ajoutant : « et quand les enfants sont jetés à la rue à l’âge de 18 ans, ils deviennent des délinquants ».
A l’issue de cette rencontre, les intervenants on été unanimes à demander la refonte des textes et la simplification des procédures de prise en charge des enfants abandonnés. Quant aux familles , ils devraient remplir les critères définis par le législateur pour permettre à l’enfant abandonné d’avoir une place normale dans une famille.
1/3/2014
Lu 10478 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Facturations excessives des consommations et des branchements : Les populations saignées à blanc

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
L’insulte érigée en langage diplomatique
Les propos, rapportés par le journal “Le Monde” et prêtés à l’ambassadeur de France aux Etats-Unis,
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Khadija Rajy historienne, Faculté de lettres d’Agadir : « L’immense œuvre de Mokhtar Soussi est aujourd’hui unanimement saluée »

Propos recueillis par S.A

Entretien avec Redallah Abdelouafi, chargé de la sauvegarde du patrimoine écrit de Mokhtar Soussi : Une Fondation pour rassembler le patrimoine de Mokhtar Soussi

Entretien réalisé par Saïd AFOULOUS

Cinquantenaire du décès de Mokhtar Soussi: Une vie consacrée à l’Histoire du Souss

Saïd AFOULOUS
 
   
  Chronique
 
HRW: Migration : Un parti pris, tout simplement !

Ali BENADADA
 
  Télégramme
 

Même quand le torchon brûle entre Paris et Rabat on ne voit jamais de manifs à l’Agdal, à la porte dsuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 L’insulte érigée en langage diplomatique
 Khadija Rajy historienne, Faculté de lettres d’Agadir : « L’immense œuvre de Mokhtar Soussi est aujourd’hui unanimement saluée »
 Cinquantenaire du décès de Mokhtar Soussi: Une vie consacrée à l’Histoire du Souss
 Settat : Enseignantes terrorisées la nuit par des inconnus 
 Entretien avec Redallah Abdelouafi, chargé de la sauvegarde du patrimoine écrit de Mokhtar Soussi : Une Fondation pour rassembler le patrimoine de Mokhtar Soussi
 Handball / Ce week-end en nationale Une
 Mawazine 2014 : La musique marocaine à l’honneur
 Comment passer pour un gauchiste quand on vire collectivement ses employés : L'acteur espagnol qui veut cacher les camps de Lahmada sous des nuages
 Etude sur l’industrie pharmaceutique dans la région MENA : Le Maroc ignoré
 Solidarité familiale : Prise en charges des enfants abandonnés, Renforcement de garanties et minimisation de contraintes


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems