Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
 
 
 
        Nationale
 
SM le Roi lance les travaux de réalisation du village de pêche Dalia et s’enquiert des travaux du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville : Pour le redressement du secteur de la pêche artisanale et le positionnement de Tanger en tant que destination phare du tourisme
 
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a visité, samedi, les différents chantiers du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville, mobilisant des investissements de l’ordre de 6,2 milliards de dirhams (MMDH). La veille vendredi, le souverain a procédé à la commune rurale Ksar El Majaz (Province Fahs Anjra), au lancement des travaux de réalisation du village de pêche "Dalia", un projet intégré de nature à participer à l’amélioration de la sécurité et des conditions de vie et de travail des pêcheurs de la région.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi à la commune rurale Ksar El Majaz (Province Fahs Anjra), au lancement des travaux de réalisation du village de pêche "Dalia", un projet intégré de nature à participer à l’amélioration de la sécurité et des conditions de vie et de travail des pêcheurs de la région.
Situé à l’extrémité Est de la Baie de Dalia, à l’Est du Complexe portuaire Tanger Med, le futur village de pêche devra renforcer l'attractivité écotouristique de la zone, créer un environnement meilleur de commercialisation et de valorisation des produits de la mer, organiser le secteur de la pêche artisanale et permettre le développement d’activités connexes.
   Ce nouveau projet vient confirmer la volonté de SM le Roi, que Dieu L'assiste, d'inscrire dans la durabilité le développement de la région, comme il traduit la Haute Sollicitude dont le Souverain ne cesse d'entourer les populations à revenu limité. 
Le village de pêche "Dalia" s'inscrit dans le cadre d'une approche visant le redressement du secteur de la pêche artisanale, à travers la valorisation et l'amélioration de la qualité du produit, l'augmentation du revenu des bénéficiaires, la diminution des charges d'exploitation et la hausse du taux de rendement économique, via également une prolongation de la durée réglementaire de pêche.
  Mobilisant des investissements de l’ordre de 70 millions de dirhams, ce projet, destiné à recevoir 70 barques de pêche, consistera en l’aménagement d’une digue principale d’une longueur de 180 mètres linéaires (ml), d’une contre-digue d’une longueur d’environ 115 ml, d’un terre-plein avec une surface de l’ordre de 6.000 m2 et d’un bassin à flot (5.800 m2).
   Le projet sera équipé d’une infrastructure intégrée d'accueil et de commercialisation des produits de la pêche, notamment, une halle aux poissons de 300m2 à proximité des lieux de débarquement, 70 locaux pour pêcheurs, une unité de fabrication de glace, une chambre isotherme, un dépôt de carburant et un plan incliné avec atelier pour la réparation des barques.
   Fruit d'un partenariat entre l'Agence Spéciale Tanger Méditerranée (40 millions DH) et le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime (30 millions de DH), le futur village de pêche "Dalia" sera réalisé dans un délai de 26 mois.
   A fort impact social, ce projet vient conforter les différentes initiatives lancées au niveau de Tanger et visant à assurer à cette région du Nord du Royaume un développement socio-économique durable, intégré et équilibré.

Le souverain visite les chantiers du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville

Par ailleurs S.M. le Roi Mohammed VI a visité, samedi, les différents chantiers du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville, mobilisant des investissements de l’ordre de 6,2 milliards de dirhams (MMDH).
Le Souverain a, ainsi, visité le chantier de restauration de la muraille de la médina, ainsi que ceux du nouveau port de plaisance et du futur port de pêche.
   Portant sur une surface globale d’environ 84 hectares de terre-pleins, le projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville, dont les premiers travaux ont débuté en mars 2011, vise à positionner la ville de Tanger en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle internationale en général et dans le bassin méditerranéen en particulier, à travers le développement de plusieurs pôles (croisière, plaisance, pêche, hôtelier, culturel et événementiel, commerce et animation, résidentiel et bureaux).
   Conformément aux Hautes orientations de SM le Roi, que Dieu L'assiste, ce projet, dont l'achèvement est prévu à fin 2016, permettra d'assurer une reconversion optimale du site à travers la création d’un lieu de vie dans le respect de la riche histoire de Tanger, l'intégration du port dans la cité et la promotion d'un développement respectueux de l'environnement.
La future zone portuaire offrira en effet d'importantes infrastructures dédiées à l'accueil des plus grands paquebots de croisière au monde, avec l'aménagement de trois postes à quai dédiés à cette activité, dont le plus grand sera d'une longueur de 360 m. Le trafic visé est de 300.000 touristes en 2016 et de 750.000 en 2020.
   L'achèvement des travaux de la 1ère phase d’extension du quai de croisière, adossé à la jetée principale, entamés en février 2013, est prévu pour fin 2013. Ces travaux sont réalisés à hauteur de 50 pc.
   Le port de Tanger-ville ambitionne également de devenir le port du détroit disposant de l’une des meilleures offres de services aux navigateurs et aux embarcations de plaisance, avec deux bassins de plaisance d’une capacité globale de 1.610 anneaux. Le port reconverti présentera une offre intégrée comprenant la réparation navale, l’hivernage, la vente de bateaux de plaisance ainsi que des écoles nautiques (voile, pilotage de yachts, etc.).
Les travaux d’infrastructures relatifs au nouveau port de plaisance, entamés en mai 2011, affichent un taux d’avancement de 80 pc, alors que ceux afférents à la première phase de reconversion du port de pêche actuel en port de plaisance, lancés en octobre 2011, sont réalisés à 40 pc. Les travaux de viabilisation et d’équipement du nouveau port de plaisance seront entamés en janvier 2014 pour une mise en service partielle fin 2014.
Un des axes principaux du programme de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville est le projet de construction d’un nouveau port de pêche destiné à améliorer les conditions de travail des professionnels de la pêche en leur offrant, sur le même site, des installations modernes répondant à leurs besoins, à relancer les investissements et à créer des postes d’emploi dans le secteur de la pêche.
Adossé au port actuel côté ouest, le futur port de pêche comprendra 1.167 mètres linéaires d’ouvrages de protection, 2.337 mètres linéaires de quais d’accostage et d’appontements, 11 ha de bassin et 12 ha de terre-pleins. Il sera doté des superstructures nécessaires au fonctionnement du port (voiries et réseaux divers) et des dépendances liées à l’exploitation du nouveau port (halle aux poissons, fabriques de glace, entrepôts frigorifiques, magasins pour les armateurs et mareyeurs, darse pour portique à sangle et chantier naval, ateliers de réparation navale, bâtiments administratifs).
   Le futur port de pêche aura un impact économique et social fort important dans la mesure où il mettra à la disposition des professionnels une infrastructure moderne, des quais dédiés à la pêche hauturière et une zone de réparation navale pour les unités de pêche artisanale, côtière et hauturière.
   Les travaux d’infrastructures dudit port, lancés officiellement par SM le Roi le 6 décembre 2011, ont été réalisés à hauteur de 65 pc et devront prendre fin en juin 2014.
   Conformément aux Hautes instructions Royales, les travaux de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville se font dans le respect total de son environnement immédiat et de l’aspect architectural de la ville. Ainsi, des études archéologiques, architecturales et techniques sont en cours pour la restauration de la muraille de la Médina. Les travaux de restauration de la 1ère tranche, qui s’étend de Borj Dar El Baroud à Borj El Hajoui sur une longueur de 600 mètres, ont été entamés en octobre 2012 et sont réalisés à 70 pc, alors que les études afférentes à la restauration de la seconde tranche qui s’étend du Château d’York à Borj Nâam sont en cours de réalisation.
Parallèlement à cela et dans le but d’ouvrir le port sur la ville, une partie des anciennes clôtures et bâtiments situés à l’entrée de l’actuel port et qui ne feront pas l’objet de reconversion a été démolie.
Le programme de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville prévoit également la construction de plusieurs hôtels (3, 4 et 5 étoiles), un Palais des Congrès d’une capacité de 1.500 places, des commerces, un grand centre commercial, des bâtiments résidentiels et des bureaux, ainsi qu’un téléphérique qui permettra une meilleure connexion entre la médina, le terminal de croisière, le port de plaisance et le centre de la ville nouvelle (Place Faro).
   Cet ambitieux programme de reconversion, qui représente une grande opportunité visant à donner une nouvelle vie au port Tanger-ville, confortera la vocation touristique de la perle du Détroit. Il vient s’ajouter aux différents projets structurants lancés ces dernières années par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, aussi bien dans la région que dans le reste du Royaume.
30/9/2013
Lu 2790 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
   
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems