Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ali BENADADA
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   Tribune du Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Economie
  Lancé en mars 2013, le projet mettra fin au stress hydrique : Marrakech, Al Haouz, El Kelaâ et Rehamna approvisionnées en eau à partir du barrage Al Massira
De l’eau qui fera pousser de nouveaux projets touristiques
 
Le projet d’approvisionnement de la ville de Marrakech et ses régions est un projet structurant visant le renforcement des installations de production existantes pour l’alimentation en eau potable des populations urbaines et rurales de la région de Marrakech (provinces de Marrakech, d’Al Haouz et de Rehamna) et de la fourniture des eaux prétraitées à l’Office chérifien des phosphates. Outre la valeur ajoutée attendue d’une mutualisation originale d’un montage financier ONEE-OCP, le projet aura des avantages multiples sur le plan financier et économique. Il permettra à l’ONEE de consolider sa base productive et ses indicateurs financiers et de mettre en oeuvre sa stratégie de développement, visant à sécuriser l’approvisionnement en eau potable de la ville de Marrakech et des zones environnantes, un des plus importants Pôles de développement du Royaume sur le plan touristique et de satisfaire à moindre coût les zones rurales se trouvant sur le trajet des conduites et les besoins de l’OCP en eau prétraitée, ce qui affirme la synergie entre les entités économiques nationales et réalise des économies d’échelle et un impact immédiat sur la rentabilité des Offices. Les externalités du projet sont nombreuses : création d’emplois temporaires et permanents, rôle de catalyseur pour la réalisation des nouveaux projets touristiques, agricoles et industrielles (industries minières), génération des activités économiques dans des zones rurales, optimisation des activités minières, amélioration du cadre et du niveau de vie des populations urbaines et rurales.
Le taux de rentabilité interne financier (TRIF) du projet s’élève à 7,1 % et la Valeur ajoutée nette est estimée à 577 millions de MAD. Les différents tests de sensibilité du TRI pour des scénarii de contre-performance du projet se situent en dessus du taux moyen pondéré du coût de l’investissement estimé à 5,5%. En effet, une combinaison des trois d’évènements d’augmentation du coût d’investissement de 10%, d’une diminution de la demande de 10% et d’une augmentation du coût de l’énergie fait passer le TRI à 6,4%. Au cas d’une performance conforme aux attentes du projet avec une augmentation de la demande de 10% fait monter le TRI à 7,7%.
La rentabilité financière du projet est acceptable et permet de faire face au service de la dette et de dégager un excédent. Elle apparaît relativement moyenne par rapport à un projet destiné essentiellement à des consommateurs en milieu urbain. Cette rentabilité se trouve atténuée par le fait que le projet constitue en priorité une base de sécurité et de secours pour la part réservée à la ville de Marrakech. La capacité nominale du projet sera utilisée de manière progressive et sera optimisée en 2020/2025. En effet, le projet est capitalistique et sa conception forme un bloc indissociable de toutes ses composantes excluant une réalisation partielle ou progressive. La rentabilité ainsi diffuse et étalée dans le temps.
Le taux de rentabilité économique (TRE) s’établit à 10,7 %. Ce taux est calculé sur la base des mêmes données de la rentabilité financière avec une correction de la part du coût en monnaie locale de 0,9 % et la reconduction du coût des investissements en devises, la correction de la valeur économique de l’eau de 1,2 et la prise en compte des avantages quantifiables, représentés par la valeur des journées de travail générées pendant la réalisation du projet, la corvée de l’eau en terme d’heures économisées et utilisées à des fins plus utiles (en particulier dans le milieu rural) et enfin de l’économie sur le budget de la santé.
3.1.6 La rentabilité économique est également satisfaisante compte tenu de la nature du projet et du fait que la prise en compte de plusieurs avantages difficiles à quantifier aurait conforté cette rentabilité. Le projet contribuera à consolider l’assise de la structure et des paramètres de gestion financière et économique de l’ONEE. Le projet est financièrement rentable et économiquement viable comme l’attestent les taux de rentabilité indiqués ci-dessus ainsi que l’évolution de la structure et les paramètres de gestion financière de l’ONEE.
6/3/2013
Lu 13955 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


De l’eau qui fera pousser de nouveaux projets touristiques
Maintien de la qualité de l’eau et bonne gestion des réseaux de distribution
Amélioration des niveaux de vie dans cinq provinces parmi les plus pauvres du Royaume

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Il faut multiplier l’INDH

Hafid FASSI FIHRI

En route pour le développement à visage humain…


Centre provincial d’hémodialyse Commune: AZROU

 
   
  Chronique
   
  Télégramme
 

Hespress, nouvelle source de flashs sur le Maroc, moins ciblée que Mediaparc qui ne fait pas la siessuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 De l’eau qui fera pousser de nouveaux projets touristiques
 Amélioration des niveaux de vie dans cinq provinces parmi les plus pauvres du Royaume
 Maintien de la qualité de l’eau et bonne gestion des réseaux de distribution
 “Appel fraternel” du Maroc à l'Algérie
 Contribution de l’agriculture urbaine au développement des mégapoles émergentes
 Peines d'emprisonnement de 12 à 24 mois à l'encontre de 6 individus
 Le rapport relatif à “la gestion des compétences dans le cadre de la régionalisation avancée”, adopté
 Sous le thème de la nostalgie
 Le spectacle mythique et symbolique
 Le tribunal rejette le recours pour invalidation de l’élection de Hamid Chabat à la tête du parti et des membres du Comité exécutif


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems