Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Technologie   |   Femme   |   Régions   |   Casablanca   |   Tribune du Consommateur   |   Société et Justice   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
   
 
        Economie
  Situation du tourisme mondial au premier semestre 2010
Les arrivées de touristes internationaux en hausse de 7 %
  L’Asie et le Moyen-Orient tirent la croissance
D’après la mise à jour intermédiaire du Baromètre OMT du tourisme mondial publiée en août, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 7 % au cours des six premiers mois de 2010. Cette augmentation confirme la reprise amorcée au cours du dernier trimestre de 2009 et devrait se poursuivre au cours du second semestre, quoiqu’à un rythme plus modéré. La mise à jour intermédiaire du Baromètre a été présentée officiellement aux acteurs du tourisme des secteurs public et privé et du monde universitaire lors du 4e forum OMT/PATA sur les tendances et les perspectives du tourisme tenu du 2 au 4 septembre à Guilin (Chine), souligne l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) dans un communiqué.
D’après les estimations, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 7 % au cours du premier semestre de 2010. Si la croissance a été modeste en avril à la suite de la fermeture de l’espace aérien européen due à l’éruption d’un volcan en Islande, les résultats ont été très bons en mai (+10 %) et en juin (+8 %). Les données disponibles pour le mois de juillet indiquent que la croissance devrait se poursuivre à un rythme régulier.
La croissance a été positive dans toutes les régions du monde, tirée par les marchés émergents, qui ont affiché jusqu’à 8 % de croissance, contre 6 % pour les économies avancées.
L’Asie et le Pacifique (+14 %) et le Moyen Orient (+20 %), qui enregistraient déjà des résultats positifs durant la seconde moitié de l’année 2009, sont restés en tête au cours du premier semestre de 2010, la majorité des destinations des deux régions affichant des taux de croissance à deux chiffres.
En Asie en particulier la reprise est énergique, avec de bons résultats pour le Sri Lanka (+49 %), le Japon (+36 %), le Viet Nam (+35 %), le Myanmar (+35 %), Hong Kong (Chine) (+23 %), Macao (Chine) (+23 %), Singapour (+23 %), les Fidji (+22 %) et les Maldives (+21 %). La Thaïlande (+14 %) a enregistré des résultats encourageants malgré l’agitation politique du début de l’année. Comme cela est déjà arrivé par le passé, lors de la crise économique et financière en Asie (1997-1998), la pandémie de SRAS (2003) et le tsunami (2004), l’Asie a une nouvelle fois montré qu’elle avait un fort potentiel de reprise. Le tourisme international a joué un rôle moteur dans la région  – actuellement la deuxième région la plus visitée au monde   qui a enregistré 181 millions d’arrivées de touristes internationaux (21 % du total mondial) et 204 milliards de dollars des États-Unis de recettes du tourisme international (24 % du total mondial) en 2009.
En ce qui concerne les Amériques (+7 %), l’Amérique centrale et l’Amérique du sud affichent une croissance régulière, tout comme l’Amérique du nord. La croissance a été plus faible dans les Caraïbes mais les résultats restent néanmoins bien meilleurs que ceux de 2008 et 2009. L’Europe (+2 %) affiche la croissance la plus basse mais les résultats de ces derniers mois sont légèrement meilleurs. Bien que l’on n’observe pas encore de reprise en Europe du nord, on constate une croissance raisonnable dans l’Europe de l’ouest et du sud, vers la Méditerranée. Quant à L’Afrique (+7 %), seule région à avoir affiché une croissance positive en 2009, elle a maintenu cette tendance durant le premier semestre de 2010.
Dans de nombreuses destinations, les recettes du tourisme international devraient rester à la traîne par rapport aux arrivées. Lors de bouleversements importants, le volume (d’arrivées) a tendance à reprendre plus vite que les recettes, les voyageurs se déplaçant moins loin de chez eux, moins longtemps et recherchant un bon rapport qualité-prix, tandis que du côté de l’offre, la concurrence accrue a fait baisser les prix. Cela a déjà été le cas après la crise économique et financière en Asie et les attaques terroristes du 11 septembre 2001.
On a compté au total 421 millions d’arrivées de touristes internationaux au cours des six premiers mois de 2010, ce qui représente 7 % de plus qu’en 2009, mais reste 2 % en-dessous du record de 2008 (428 millions pour la même période). Ces résultats s’inscrivent au lendemain de l’une des années les plus difficiles jamais vécues par le secteur du tourisme, avec une baisse de 4,2 % des arrivées de touristes internationaux en 2009 (pour se chiffrer à 880 millions) et des recettes du tourisme international de 852 milliards de dollars des États-Unis (611 milliards d’euros), ce qui représente une baisse de 5,7 % en termes réels. Le retour de la croissance doit donc être considéré avec prudence, la comparaison étant effectuée avec une période de 2009 particulièrement mauvaise.
De nombreuses destinations affichent toutefois de nouveaux records, laissant derrière elles les pertes de 2009 et dépassant les niveaux de 2008. Par rapport au premier semestre de 2008, six sous-régions affichent une croissance positive : l’Afrique subsaharienne (+16 %), l’Afrique du nord (+12 %), l’Asie du nord-est (+7 %), l’Asie du sud (+7 %), l’Asie du sud-est (+5 %) et l’Amérique du sud (+4 %).
Pour 2010, l’OMT maintient ses prévisions initiales concernant les arrivées de touristes internationaux et prévoit une augmentation comprise entre 3 et 4 %. Les taux de croissance actuels et l’amélioration de la situation économique mondiale donnent à penser que les résultats à la fin de l’année devraient plutôt tendre vers 4 %, si ce n’est plus.
Cependant, le taux élevé de chômage reste une cause essentielle de préoccupation, et les mesures d’austérité et l’augmentation des taxes appliquées dans plusieurs économies avancées afin de réduire la dette publique posent de grosses difficultés dans nombre des principaux marchés émetteurs.
15/9/2010
Lu 4771 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


“Thalassémie Plus”, le défi du 21ème siècle pour le mouvement Rotarien marocain

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Des acquis considérables
La femme marocaine célèbre aujourd’hui, à l’instar de toutes les femmes de par le monde, l’annivers
 
  Dossier
 
Entretien avec Professeur Saïd Benchekroun : La greffe de la moelle osseuse en passe de connaître un nouvel essor au Maroc


Première Conférence Internationale sur la greffe de la moelle osseuse
Dr. Mohammed RHAZOINI
 
   
  Chronique
   
  Télégramme
 

Heureusement qu’on peut payer dans la téléboutique ou chez l’épicier du coin parce que s’il fallait suite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Entretien avec Professeur Saïd Benchekroun : La greffe de la moelle osseuse en passe de connaître un nouvel essor au Maroc
 Meknès : Assassinat d’un ressortissant français dans sa villa
 Première Conférence Internationale sur la greffe de la moelle osseuse
 Meknès : Le crime du ressortissant français élucidé
 Coup de fouet à Sharm El Cheikh !
 Six morts et trois blessés graves, répartis dimanche entre Oujda, Figuig et Al Hoceima
 Mariano Rajoy met de l’eau dans son vin
 Nota Bene
 Les arrivées de touristes internationaux en hausse de 7 %
 “Thalassémie Plus”, le défi du 21ème siècle pour le mouvement Rotarien marocain


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems