Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Technologie   |   Femme   |   Régions   |   Casablanca   |   Ramadan   |   Tribune du Consommateur   |   Société et Justice   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
    L’aide marocaine pour Haïti immédiatement distribuée aux hôpitaux de Port-au-Prince ...  
   
 
        Sport

M. AAKARMI

 USK
Au creux de la vague
 
Le club kacémi souffre et touche le fond du gouffre. Le constat est amer et les supporters ne savent plus à quel saint se vouer depuis le début de la saison et gardent à travers la gorge cette situation désastreuse d’un club qui chavire et qui va vers la dérive.
Les causes de cette usure continue sont diverses mais on retiendra cette politique, pour le moins qu’on puisse dire boiteuse, entreprise par les dirigeants qui se retrouvent incapables de redresser la barre de l’équipe qui a pourtant montré les prémices d’une éminente chute dès l’entame de la compétition. Le président qui a libéré les meilleurs joueurs, n’est pas arrivé à les remplacer poussant ainsi le club à peiner avant de sombrer au fil du championnat qui n’épargne pas les clubs sans assises.
Aujourd’hui, après la 19ème journée, le club cherradi s’accroche à la lanterne rouge et semble s’y accommoder y trouvant même une envie devant l’inertie totale des pouvoirs concernés qui assistent au désastre en spectateur neutre. Les responsables du club et de la ville ne mesurent aucunement les conséquences ni l’immensité de cette grande déception d’une telle situation qui pourrait mettre le sport en deuil avec cette éventuelle dégringolade de l’USK qui a déjà mis un pied chez les Amateurs.
Les joueurs, au fond d’une chute morale, piétinent et jouent sans aucune envie si ce n’est celle d’espérer gravir les échelles du classement mais avec quels moyens et quelle stratégie ? L’USK, qui a honoré la région du grand Gharb, se retrouve dans de mauvais draps, voire même dans l’agonie et pourtant de grands joueurs, qui ont empreinté notre football national, ont connu leur naissance dans ce terrain où le club cherradi connaît aujourd’hui toutes les humiliations.
Comme tout être humain, les dirigeants ont des qualités et des défauts mais le club ne doit pas être victime de leurs fantasmes ou d’incompatibilité d’humeur car il appartient à toute une ville et on doit savoir que le football ne doit pas être un tremplin ni une officine personnelle qu’on gère à sa guise faisant fi de toutes les lois qui s’imposent pour sauver le club d’une mort subite.
Le club vit une grande crise matérielle qui urge cette usure et précipite le club vers le fond du classement mais les milieux sportifs et les mécènes prennent du recul tant que les actuels dirigeants, à qui on endosse l’entière responsabilité, sont à la tête du club. Et si dans ces milieux on demande leur départ, on ne doit pas oublier que ce sont les mêmes dirigeants qui ont pris le club dans des conditions catastrophiques quand tout le monde l’avait abandonné une fois relégué chez les Amateurs et que ce sont eux qui l’ont ressuscité de ses cendres et l’ont propulsé vers le haut mais cela ne leur donne pas le droit de le «tuer».
Il est temps de trouver un remède à ce mal qui ronge le club Cherradi qui a un passé, un patrimoine, qu’on doit sauver et c’est l’affaire d’abord des autorités provinciales qui sont appelées à réagir et puis celle des mécènes et des Cherradis qui portent le club dans le cœur et qui ne doivent aucunement le laisser périr. Il est impératif de se mettre à son chevet quitte à renverser la pyramide du club qui ne mérite nullement cette situation eu égard à son passé et à ses richesses humaines. C’est un appel qui ne doit pas tomber dans de sourdes oreilles à tous les niveaux.
20/1/2010
Lu 1481 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Réponses aux questions du week-end dernier
A méditer
Les Marocains de la Mission de l’ONU en Haïti sains et saufs
M. Maâzouz préside les travaux de la commission chargée de définir le programme des activités promotionnelles de Maroc Export
Les pharmacies de garde à Casablanca
Avec son «Futures 15.000 dollars» (du 23 au 30 janvier)
Au creux de la vague
MCO : Réunion du Wali et du Maire avec le Comité
Othmane Saâd ce soir à Sidi Moumen

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Le Maroc ne peut attendre indéfiniment
Dans le discours Royal annonçant la mise en place de la commission consultative de la régionalisati
Mohamed IDRISSI KAÏTOUNI
 
  Dossier
 
“L’Opinion” ouvre le dossier de la circulation et du transport par bus dans la capitale

Asmâa RHLALOU et Ahmed NAJI

Pilote de l’armée de l’air marocaine, Ali Atmane fut séquestré pendant 26 ans
1976, avec son fils,  un an avant sa capture.
Saïd AFOULOUS
1976, avec son fils, un an avant sa capture.
 
   
  Chronique
 
Les points sur les i
Par Najib SALMI
 
  T�l�gramme
 

Lors du 2ème Congrès national des métiers du tourisme qui s’est tenu à Marrakech et qui a coïncidésuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Les pharmacies de garde à Casablanca
 Pilote de l’armée de l’air marocaine, Ali Atmane fut séquestré pendant 26 ans
 “L’Opinion” ouvre le dossier de la circulation et du transport par bus dans la capitale
 Présentation du projet de charte nationale de l’environnement et du développement
 Réponses aux questions du week-end dernier
 A méditer
 Le 16 janvier, Journée nationale de l’œuf « L’œuf et la santé alimentaire au Maroc »
 Coopération bilatérale entre Chine et Maroc en matière de développement
 Acteurs de la société et citoyens invités à participer au débat à travers les régions et à formuler leurs suggestions
 Amélioration de la retenue des barrages et satisfaction des besoins d’irrigation des grands périmètres


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems