Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Technologie   |   Femme   |   Régions   |   Casablanca   |   Ramadan   |   Tribune du Consommateur   |   Société et Justice   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
    L’aide marocaine pour Haïti immédiatement distribuée aux hôpitaux de Port-au-Prince ...  
   
 
        Nationale
  Tremblement de terre
Les Marocains de la Mission de l’ONU en Haïti sains et saufs
 
Quatre Marocains de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) sont sains et saufs, a-t-on appris lundi auprès de la Mission du Maroc à New York.
Il s’agit d’un membre du personnel de la MINUSTAH, Mohamed Cherkaoui Malki, et de trois volontaires au sein de la mission des Nations unies, Azzouz Ben El Mouaffaq, Nabil Morchid et Bouchra Zejjaji.
«Sur instruction du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri, la mission permanente du Maroc auprès de l’ONU, en l’absence de contingent militaire marocain au sein de la MINUSTAH, s’est enquis auprès des départements concernés des Nations unies, de l’éventuelle présence de civils marocains travaillant à Haïti au moment du tremblement de terre de mardi dernier», a déclaré l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès de l’ONU, M. Mohamed Loulichki, contacté par la MAP.
M. Loulichki a ajouté que «quatre Marocains, un membre du personnel de la MINUSTAH et trois volontaires, sont sains et saufs, et que les services de la Mission du Royaume ont pu s’assurer auprès de M. Cherkaoui de leur sort».
Contacté par la MAP depuis New York, M. Cherkaoui Malki, en service au sein de la MINUSTAH depuis 2005, a affirmé «n’avoir jamais vu ça de (ma) vie». «C’est un désastre», a-t-il dit.
«J’étais en voiture, quand la terre a tremblé. Au départ, je pensais avoir eu une crevaison. C’est en descendant de mon véhicule pour inspecter les pneus que j’ai compris qu’il s’agissait d’un séisme», a-t-il dit par téléphone à la MAP depuis Port-au-Prince.
«A ce moment là, deux maisons de part et d’autre de la rue se sont effondrées à un mètre de ma voiture. Dieu merci, je l’ai échappé belle», a ajouté cet ancien membre de la Mission des Nations unies en République Démocratique du Congo (MONUC).
Concernant ses compatriotes du corps des «Volontaires des Nations unies», présents depuis 2008 en Haïti, Bouchra Zejjaji qui était dans sa maison au moment du séisme, a été, grâce à Dieu, épargnée.
Quant à Azzouz Ben El Mouaffaq, il se trouvait à une centaine de kilomètres au nord de la capitale Port-au-Prince, alors que Nabil Morchid est actuellement en congé au Maroc, a précisé M. Cherkaoui.
Le séisme qui a frappé Haïti mardi dernier a fait quelque 70.000 morts, selon le gouvernement haïtien. Les Nations unies estiment que trois millions de personnes ont été touchées par le tremblement de terre et que 300.000 sont sans-abri.
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime que 200.000 familles, soit jusqu’à un million de personnes, ont besoin d’un abri d’urgence.
20/1/2010
Lu 2063 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Réponses aux questions du week-end dernier
A méditer
Les Marocains de la Mission de l’ONU en Haïti sains et saufs
M. Maâzouz préside les travaux de la commission chargée de définir le programme des activités promotionnelles de Maroc Export
Les pharmacies de garde à Casablanca
Avec son «Futures 15.000 dollars» (du 23 au 30 janvier)
Au creux de la vague
MCO : Réunion du Wali et du Maire avec le Comité
Othmane Saâd ce soir à Sidi Moumen

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Le Maroc ne peut attendre indéfiniment
Dans le discours Royal annonçant la mise en place de la commission consultative de la régionalisati
Mohamed IDRISSI KAÏTOUNI
 
  Dossier
 
“L’Opinion” ouvre le dossier de la circulation et du transport par bus dans la capitale

Asmâa RHLALOU et Ahmed NAJI

Pilote de l’armée de l’air marocaine, Ali Atmane fut séquestré pendant 26 ans
1976, avec son fils,  un an avant sa capture.
Saïd AFOULOUS
1976, avec son fils, un an avant sa capture.
 
   
  Chronique
 
Les points sur les i
Par Najib SALMI
 
  T�l�gramme
 

Lors du 2ème Congrès national des métiers du tourisme qui s’est tenu à Marrakech et qui a coïncidésuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Les pharmacies de garde à Casablanca
 Pilote de l’armée de l’air marocaine, Ali Atmane fut séquestré pendant 26 ans
 “L’Opinion” ouvre le dossier de la circulation et du transport par bus dans la capitale
 Présentation du projet de charte nationale de l’environnement et du développement
 Réponses aux questions du week-end dernier
 A méditer
 Le 16 janvier, Journée nationale de l’œuf « L’œuf et la santé alimentaire au Maroc »
 Coopération bilatérale entre Chine et Maroc en matière de développement
 Acteurs de la société et citoyens invités à participer au débat à travers les régions et à formuler leurs suggestions
 Amélioration de la retenue des barrages et satisfaction des besoins d’irrigation des grands périmètres


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems