Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Technologie   |   Femme   |   Régions   |   Casablanca   |   Ramadan   |   Tribune du Consommateur   |   Société et Justice   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
    L’aide marocaine pour Haïti immédiatement distribuée aux hôpitaux de Port-au-Prince ...  
   
 
        Nationale
 Suite aux dernières précipitations
Amélioration de la retenue des barrages et satisfaction des besoins d’irrigation des grands périmètres
 
Le Maroc connaît actuellement d’importantes précipitations pluviométriques qui, outre leur effet sur le déroulement de la campagne agricole, en général, et celle céréalière, en particulier, auront un impact certain sur les réserves en eau, tant au niveau de la retenue des barrages qu’au niveau des nappes phréatiques.
A ce niveau, les chiffres à retenir sont assez significatifs.
A en juger par les toutes dernières données du Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement datant du 7 courant, le taux de remplissage des barrages au Maroc a atteint plus de 81 % avec un volume d’eau de 12,6 milliards de m3.
Ce taux de remplissage est le résultat des dernières précipitations pluviométriques qui avaient permis de générer plus de 5 milliards de m3 d’apports.
Ceci sans compter, d’une part, les pluies qui se sont abattues sur l’ensemble du Royaume, le week-end dernier. Et d’autre part, les chutes de neige qui auront à renforcer ces réserves.
Déjà, jusqu’à décembre 2009, le taux de remplissage global des barrages au Maroc a atteint 78% avec un volume de 3 milliards m3 d’eaux stockées, contre 60%, seulement, en 2008.
Selon des informations émanant de la Division de la Planification et de la Gestion de l’eau au Secrétariat d’état chargé de l’Eau et de l’Environnement, les réserves d’eau enregistrées au niveau des barrages, suite aux précipitations de la seconde quinzaine du mois de décembre, représentent l’équivalent de près de 70% de l’ensemble de ce qui a été enregistré depuis le 1er septembre.
Aussi précise-t-on de même source que les dernières précipitations ont généré des écoulements très importants, notamment dans les bassins du Nord, le Tangérois, le côté méditerranéen, mais également dans le reste du pays et en particulier dans la région de Ouargha, le Loukkos, le Bouregreg, et dans la région de Souss-Massa-Draâ.
Et d’ajouter que les principaux barrages bénéficiaires sont notamment le barrage Al Wahda, Oued El Makhazine, Sidi Mohammed Ben Abdellah, et Moulay Abdellah dans la région du Souss.
Au niveau régional et au niveau de la région de Souss-Massa-Draâ, les barrages sont remplis, au 8 courant, à hauteur de 83,67 %. Soit un volume de 639 millions m3 d’eaux stockées, en hausse de 140 % par rapport à la même période de 2009 (266 millions m3).
Par barrage, les taux de remplissage les plus élevés ont été enregistrés au niveau des barrages Mokhtar Soussi (102,8 %), Aoulouz (101,39%), Ahl Souss (101,14 %), Moulay Abdellah (100,12%), Imi El Kheng (99 %), Mansour Eddahbi (90,96 %), Abdelmoumen (90,64%) et Youssef Ben Tachfine (81,91%).
Au Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement, l’on est rassurant dans la mesure où, d’un côté, ces importantes réserves vont permettre de satisfaire «dans de très bonnes conditions» l’alimentation en eau potable des villes et des centres urbains, approvisionnés à partir des barrages, le lancement de la campagne agricole et la satisfaction des besoins d’irrigation des grands périmètres, notamment dans la région du Nord, du Gharb, Oum Errabia et du Souss.
D’un autre côté, les barrages jouent également un rôle primordial dans la maîtrise des eaux de crues, et, par conséquent, la protection contre les inondations, notamment dans le bassin du Loukkos, au Gharb et dans le Souss.
14/1/2010
Lu 5686 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Réponses aux questions du week-end dernier
A méditer
Les Marocains de la Mission de l’ONU en Haïti sains et saufs
M. Maâzouz préside les travaux de la commission chargée de définir le programme des activités promotionnelles de Maroc Export
Les pharmacies de garde à Casablanca
Avec son «Futures 15.000 dollars» (du 23 au 30 janvier)
Au creux de la vague
MCO : Réunion du Wali et du Maire avec le Comité
Othmane Saâd ce soir à Sidi Moumen

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Le Maroc ne peut attendre indéfiniment
Dans le discours Royal annonçant la mise en place de la commission consultative de la régionalisati
Mohamed IDRISSI KAÏTOUNI
 
  Dossier
 
“L’Opinion” ouvre le dossier de la circulation et du transport par bus dans la capitale

Asmâa RHLALOU et Ahmed NAJI

Pilote de l’armée de l’air marocaine, Ali Atmane fut séquestré pendant 26 ans
1976, avec son fils,  un an avant sa capture.
Saïd AFOULOUS
1976, avec son fils, un an avant sa capture.
 
   
  Chronique
 
Les points sur les i
Par Najib SALMI
 
  T�l�gramme
 

Lors du 2ème Congrès national des métiers du tourisme qui s’est tenu à Marrakech et qui a coïncidésuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Les pharmacies de garde à Casablanca
 Pilote de l’armée de l’air marocaine, Ali Atmane fut séquestré pendant 26 ans
 “L’Opinion” ouvre le dossier de la circulation et du transport par bus dans la capitale
 Présentation du projet de charte nationale de l’environnement et du développement
 Réponses aux questions du week-end dernier
 A méditer
 Le 16 janvier, Journée nationale de l’œuf « L’œuf et la santé alimentaire au Maroc »
 Coopération bilatérale entre Chine et Maroc en matière de développement
 Acteurs de la société et citoyens invités à participer au débat à travers les régions et à formuler leurs suggestions
 Amélioration de la retenue des barrages et satisfaction des besoins d’irrigation des grands périmètres


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems